CONFÉRENCE GESTICULÉE : LES HOMMES NAISSENT LIBRES ET ÉGAUX A PART LA MAJORITÉ

mardi 6 décembre – a 20H30 / a la salle du lapin vert, foyer de l’amicale laïque, place de l’église à la montagne / entrée libre

« Cette conférence, c’est une rencontre avec les moyens de domination, de dressage mis en place par le capitalisme ; à commencer par l’école qui m’a inculqué la honte d’avoir honte de mon milieu social. Comme disait Ivan Illich  »Le système scolaire échoue à enseigner aux classes défavorisées, par contre il réussit à faire naître le sentiment de culpabilité, d’infériorité et même de nocivité ». Pourtant, je ne me suis jamais résigné à la position sociale que le hasard de la naissance m’a assigné et ceci , je vais vous le raconter… ». De et par Serge Maschéroni.

affiche-conf-gest-0-page-001

SOIRÉE-DÉBAT AUTOUR DE LA PIÈCE DE THÉÂTRE FILMÉE « AIMÉ CÉSAIRE, PAROLE DÉSENCHAÎNÉE »

mercredi 14 décembre – a 19h30 / chez françoise, 17 RUE DE L’HOMMEAU À ST-JEAN-DE-BOISEAU / gratuit

Un spectacle polymorphe mcesaireêlant théâtre, danse, lecture de textes, musique et vidéo, qui met en lumière le combat du père de la négritude et révèle la portée historique et politique de ses écrits. Il pénètre son œuvre en imbriquant intimement poésie, théâtre, discours et essais et nous révèle un Aimé Césaire ouvrant la voie à un monde solidaire. Cette pièce, conçue en 2013, à l’occasion du centenaire de la naissance d’Aimé Césaire, fera l’objet d’un débat animé par Annie Mothes, auteure de pièce de théâtre.

Dans le cadre d’un partenariat avec l’association Accordances. Proposition de partager un repas à l’issue du débat au rythme d’une auberge espagnole. Pensez à réserver : contact@uppercut.info

Nous avons retrouvé la piste de Jean Cremet !

14424930_154317385018612_700790486875694141_o     14409662_154317508351933_4800738333775457153_o

Mission accomplie ! La 50taine de personnes ayant répondu à l’invitation de l’UPPERCUT ce dimanche 18 septembre ont réussi leur mission : retrouver la trace de Jean Cremet, disparu et réapparu 1001 fois durant son existence. Quatre épisodes, mêlant approche documentaire et naturaliste, nous ont permis de retracer la vie de ce militant infatigable, anarcho-syndicaliste, né à la Montagne à la fin du 19ème siècle, ancien ouvrier d’Indret, mort plusieurs fois (!), ancien n°2 du parti communiste français, proche de Lénine puis de Trotski, ami de Ho Shi Minh, de Georges Orwell, du couple Malraux, membre du Komintern, opposant à Staline, résistant de la guerre d’Espagne et de la guerre 39-45… Excusez du peu ! Merci à Eric et Cécile pour ce beau moment partagé, pour leur energie communicative. Vivement la prochaine balade uppercutante ! A l’issue de la matinée, les participant-es se sont donné un objectif : attribuer à la Montagne une rue ou une place qui porterait le nom de Cremet. Chiche !

SUR LES TRACES DE JEAN CREMET – APPARITION ET DISPARITION

Dimanche 18 septembre – de 10h à 13h / rdv place de l’église de la montagne / gratuit

 

cremet3

Dans le cadre des journées du patrimoine, l’UPPERCUT fait sa rentrée avec un rendez-vous mêlant balade  naturaliste et récit documentaire… Atypique et fantaisiste, cette animation nous fera sillonner les chemins de la Montagne, découvrir son patrimoine naturel et historique et nous mettra sur la piste de Jean Cremet.

Qu’est-ce qui apparaît ? Qu’est-ce qui disparaît ? Qu’est-ce qu’on voit à l’œil nu ? Qu’est-ce qu’on ne voit plus mais qui pourtant a laissé des traces ? Les reliefs s’érodent, la Montagne en sait quelque-chose. Le temps file, l’eau coule, les arbres poussent, les trous se bouchent et le paysage se transforme. En attendant les Hommes vivent. Ils sont d’ailleurs souvent acteurs voire responsables de la métamorphose du monde. Parmi eux, un Montagnard, qui toute sa vie n’a cessé d’apparaître et de disparaître, soit pour aller au bout de ses idées, soit pour sauver sa peau, toujours en tous cas aux moments les plus éruptifs de l’Histoire du vingtième siècle. Jean Cremet, né en 1892, ouvrier métallurgiste anarchiste, militant infatigable a connu un destin hors du commun. Et c’est au récit de ce destin inouï et à celui du paysage de la Montagne que nous vous invitons, alternance entre un point de vue naturaliste qui en dit long et celui documentaire d’une existence pleine de mystères. Apparitions, disparitions…

Animation pour les ados et les adultes. Possibilité d’un déjeuner partagé après la balade – prévoir son pique-nique. Réservation indispensable à uppercut.info

CONFÉRENCE GESTICULÉE DE BERNARD FRIOT

COMPLET. LES RÉSERVATIONS SONT CLOSES.

MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION !

Depuis maintenant de nombreuses années, ce sociologue et économiste sillonne la France entière pour y donner des conférences sur le concept de salaire à vie… La thèse qu’il développe au travers de ce concept peut être définie succinctement : il s’agit, par le salaire à vie, de se réapproprier la cotisation et ses caisses en retournant à notre avantage ce qui fonde l’organisation économique actuelle. Pour cela, il est possible de prendre appui sur des choses existantes, ce que Bernard Friot appelle le « déjà-là » (la cotisation, la qualification à la personne, par exemple), et de les étendre, au lieu de les laisser se faire réduire, voire supprimer. Bernard Friot invite à approfondir cette thèse au travers d’une conférence gesticulée… Primeur faite à l’UPPERCUT puisqu’il s’agira de la première représentation publique de cette conférence ! – Samedi 4 juin à 18h30 à la Salle Georges Brassens –

  280x157-mGS   Potrait1

Comme indiqué ci-dessus, les réservations pour la conférence sont closes. La conférence se jouera donc à guichet fermé.

T’UPPERCUT TV… C’EST VENDREDI

Vendredi 3 juin – 20h30 / bar du foyer laïque / gratuit

Le journal parlé de T’uppercut TV est un journal non télévisé qu’on peut voir si on se rend dans ses studios dépourvus de caméra d’où rien n’est diffusé. Au sommaire, le 3 juin, quelques variations sur les classes sociales, à savoir :

1- Les élus sont au pouvoir, les lobbys ont le pouvoir : l’influence. Mais, c’est qui c’est quoi, les lobbys ? 2- Un club de foot amateur s’est juré d’endiguer la dérive capitaliste du sport le plus populaire de par le monde ! 3- Et toi, dans quelle classe es-tu ? 4- T’as raté l’ascenseur social ? Et alors ? T’aurais fait quoi là- haut ?

Et, comme c’est désormais la coutume dans T’uppercut TV, un livre sera offert !

public-dirait-round-spectateurs-autour-comme-match-de-boxe-couleurs-bleu-blanc-rouge-comme-logo-dirait-éléments-flottent-sur-fond-bleu    motus-plateau-très-chaleureux-couleurs-pastel-bleu-orange-formes-douces-agréables-représenter-objets-usuels-vulgaires-intéressant

CONFÉRENCE GESTICULÉE SUR LES CLASSES SOCIALES

Jeudi 2 juin – 20h30 / foyer laïque / Entrée au chapeau

Vincent, François, Jean-Paul… et les autres : une autre histoire des classes sociales

Sur scène, ils l’accompagnent. Ils sont présents à ses côtés, ou presque. Il y a Vincent, l’ami d’adolescence. Et puis François M, l’homme de la trahison. Il y a aussi Jean-Paul. Celui du Guignolo et du Professionnel. L’As des as en somme. Et puis les autres : Karl, le barbu. Rocky, le combattant héroïque. Raymond Poulidor, l’éternel second du Tour de France. Tous et toutes s’invitent à tour de rôle dans cette nouvelle conférence gesticulée d’Anthony Pouliquen. Leurs petites histoires s’entremêlent avec la grande histoire, celle de la lutte des classes, des combats ouvriers, des conquêtes populaires. Celle également des trahisons et des renoncements de la petite bourgeoisie intellectuelle. L’occasion de faire entendre, à grand renfort de références cinématographiques, une autre histoire des classes sociales…

DSC_0680

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : L’ARPENTAGE

MERCREDI 1ER JUIN – 20H30 / BAR DU FOYER LAÏQUE / GRATUIT

L’arpentage, ou comment s’approprier rapidement un ouvrage d’apparence complexe ! L’arpentage est un outil d’éducation populaire qui invite une assemblée à une lecture collective d’un ouvrage de sciences humaines. Son but est de parvenir, en un temps limité (2 heures), à « débroussailler » cet ouvrage en mettant en commun les connaissances, les idées et les intuitions des participants. Attention : il n’est pas nécessaire de connaître l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même préférable de ne pas l’avoir lu ! Pour cette soirée, l’arpentage s’intéressera au livre de François Ruffin, La Guerre des classes. Dans cet ouvrage, l’auteur s’interroge : la guerre des classes existe-t-elle encore ? Et qui mène cette guerre ? Et qui est en passe de la remporter ?

9782213638164-T    francoisruffin_med_hr

L’UPPERCUT S’INVITE DANS LA RUE

Porteurs de paroles / dans l’espace public

Ce dimanche et dimanche dernier, malgré la pluie, les irréductibles membres de l’UPPERCUT ont pris place dans l’espace public pour faire discuter autour de la question : « c’est quoi être riche ? ». Sur la place du grand pré à la Montagne il y a 8 jours, sur la cale d’Indret aujourd’hui, nos porteurs de paroles ont attiré l’œil et délier la parole. « Ma préoccupation du moment, c’est de savoir si ce matin je vais acheter des langoustines ou des araignées… Alors votre question, je n’en ai que faire ! », nous lâche Michel, pressé de mettre fin à la discussion. Mais pour la majorité des passants, la question trouve un écho. Alors les discussions s’enchaînent, les gens se livrent… le débat est lancé ! Petit florilège des paroles récoltées auprès des passants…

porteur2

IMG_0776    IMG_0777

porteur1

Howard Zinn, une histoire populaire américaine

Vendredi 27 mai – 20h30 / foyer laïque

 

13244779_1711805762402604_7842015659563609504_n

Un film d’Olivier Azam et Daniel Mermet. 1Ère partie : « du pain et des roses ».

Après des siècles d’une Grande Histoire racontée par les chasseurs (les membres de la classe dominante, les patrons, les banquiers, les politiques…), Howard Zinn a décidé de donner la vedette aux lapins : les petits, les ouvriers, les femmes, les noirs… Daniel Mermet est parti à la rencontre de cet historien engagé dans les luttes sociales de son temps, pour lever le voile sur les mouvements sociaux qui ont secoué l’histoire des États-Unis mais que l’histoire officielle ne mentionne pas. Howard Zinn disait : « Je veux qu’on se souvienne de moi comme quelqu’un qui a donné aux gens des sentiments d’espoir et de pouvoir qu’ils n’avaient pas avant ». C’est pour ça qu’il faut voir ce film : pour ne pas perdre le courage d’aller voler le fusil des chasseurs.