MARDI 13 JUIN : ARPENTAGE DU LIVRE  »CHAGRIN D’ECOLE » DE DANIEL PENNAC

L’arpentage est un outil d’éducation populaire qui invite à une lecture collective d’un bouquin. Son but est de parvenir, en un temps limité (2-3 heures), à « débroussailler » cet ouvrage en mettant en commun les avis et les intuitions des participant-es. Dans un arpentage, on commence par « déchirer » le livre en plusieurs parties, puis on se les répartit, on les lit et on en cause ensemble, à la bonne franquette ! Attention : il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter ! Pour cette soirée, nous arpenterons le bouquin de Daniel Pennac : Chagrin d’école. Dans ce livre, l’auteur entremêle souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l’institution scolaire, sur la douleur d’être cancre et la soif d’apprendre, sur le sentiment d’exclusion et l’amour de l’enseignement.
MARDI 13 JUIN 2017 – 20H30 – BAR DE L’AMICALE LAÏQUE DE LA MONTAGNE (ET RDV EGALEMENT A 19H POUR L’APERO TOUJOURS DEBOUT).

C’EST VENDREDI : T’UPPERCUT TV

La TV de l’UPPERCUT, sans micro et sans caméra, invite trimestriellement à un tour d’horizon de l’actualité sociale et politique sans chichi. Pour cette nouvelle édition, nos journalistes s’intéresseront à la façon dont les apprentissages et l’émancipation se combinent et se déclinent dans la formation des travailleurs et des travailleuses. De la loi du 16 juillet 1971 à aujourd’hui ; de l’éducation populaire à la formation professionnelle ; de l’émancipation des citoyen-nes à l’adaptation aux exigences de l’entreprise : quel espace de liberté offre la formation tout au long de la vie ? Des comparaisons avec d’autres pays seront faites afin de croiser les regards… Et bien sûr le bar sera ouvert !
VENDREDI 9 JUIN À 20H30 / BAR DE L’AMICALE LAÏQUE, 45 RUE VIOLIN À LA MONTAGNE.

C’est mercredi : conférence gesticulée sur l’école

Sept bénévoles de l’UPPERCUT ont décidé d’unir leur énergie et de construire une conférence gesticulée qui, à partir de morceaux de vie et d’analyses théoriques, évoquera les grands enjeux de l’école actuelle : la notation, la pédagogie, l’orientation… A mi chemin entre spectacle et conférence, cet objet politique donnera à entendre les récits autobiographiques de ses auteurs. Le but avoué ? Que la parole se libère : une parole comme un acte de résistance, un état d’alerte. Une parole qui se veut libre et qui interroge, éveille, transporte et fait finalement briller l’espoir… Nous vous attendons !
Mercredi 7 juin à 20h30 chez Françoise, 17 rue de l’Hommeau à Saint Jean de Boiseau. Pensez nous informer de votre présence. Réservation : contact@uppercut.info