Les soirées classes d’uppercut

Soirées classes

le programme
des soirées classes D’UPPERCUT


Samedi 21 mai – 18h30 / place de l’église

apéritif d’ouverture

On inaugure ensemble… une surprise.


Dimanche 22 mai / Place du Grand pré
dimanche 29 mai / cale d’indret
de 10h30 à 12h30

la lutte des classes, parlons-en

Les classes sociales dans la rue ! Non, ce n’est pas une manif, ce n’est pas un spectacle, c’est une tribune, pour chacun de vous !


Vendredi 27 mai – 20h30 / foyer laïque / 4 € avec pop-corn

Howard Zinn, une histoire populaire américaine

Un film d’Olivier Azam et Daniel Mermet. 1re partie : « Du pain et des roses »

Après des siècles d’une Grande Histoire racontée par les chasseurs (les membres de la classe dominante, les patrons, les banquiers, les politiques…), Howard Zinn a décidé de donner la vedette aux lapins : les petits, les ouvriers, les femmes, les noirs… Daniel Mermet est parti à la rencontre de cet historien engagé dans les luttes sociales de son temps, pour lever le voile sur les mouvements sociaux qui ont secoué l’histoire des États-Unis mais que l’histoire officielle ne mentionne pas. Howard Zinn disait : « Je veux qu’on se souvienne de moi comme quelqu’un qui a donné aux gens des sentiments d’espoir et de pouvoir qu’ils n’avaient pas avant ». C’est pour ça qu’il faut voir ce film : pour ne pas perdre le courage d’aller voler le fusil des chasseurs.


Mercredi 1er juin – 20h30 / Bar du foyer laïque / gratuit

Arpentage : la guerre des classes

L’arpentage, ou comment s’approprier rapidement un ouvrage d’apparence complexe ! L’arpentage est un outil d’éducation populaire qui invite une assemblée à une lecture collective d’un ouvrage de sciences humaines. Son but est de parvenir, en un temps limité (2 heures), à « débroussailler » cet ouvrage en mettant en commun les connaissances, les idées et les intuitions des participants. Attention : il n’est pas nécessaire de connaître l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même préférable de ne pas l’avoir lu ! Pour cette soirée, l’arpentage s’intéressera au livre de François Ruffin, La Guerre des classes. Dans cet ouvrage, l’auteur s’interroge : la guerre des classes existe-t-elle encore ? Et qui mène cette guerre ? Et qui est en passe de la remporter ?


Jeudi 2 juin – 20h30 / foyer laïque / Entrée au chapeau

François, Vincent, jean-Paul… et les autres
une autre histoire des classes sociales

conférence gesticulée d’Anthony Pouliquen

Sur scène, ils l’accompagnent. Ils sont présents à ses côtés, ou presque. Il y a Vincent, l’ami d’adolescence. Et puis François M., l’homme de la trahison. Il y a aussi Jean-Paul. Celui du Guignolo et du Professionnel. L’As des as en somme. Et puis les autres : Karl, le barbu. Rocky, le combattant héroïque. Charly Gaul, l’Ange de la montagne, vainqueur du Tour de France en 1958. Tous et toutes s’invitent à tour de rôle dans cette nouvelle conférence gesticulée d’Anthony Pouliquen. Leurs petites histoires s’entremêlent avec la grande histoire, celle de la lutte des classes, des combats ouvriers, des conquêtes populaires. Celle également des trahisons et des renoncements de la petite bourgeoisie intellectuelle. L’occasion de faire entendre, à grand renfort de références cinématographiques, une autre histoire des classes sociales…


Vendredi 3 juin – 20h30 / bar du foyer laïque / gratuit

T’uppercut TV

Le journal parlé d’Uppercut est un journal non télévisé qu’on peut voir si on se rend dans ses studios dépourvus de caméra d’où rien n’est diffusé. Trop la classe !


Samedi 4 juin – 18h30 / salle Georges Brassens / 7 € et 4 € SUR RÉSERVATION

À quoi je dis oui

conférence gesticulée de Bernard Friot

Depuis maintenant de nombreuses années, ce sociologue et économiste sillonne la France entière pour y donner des conférences sur le concept de salaire à vie… La thèse qu’il développe au travers de ce concept peut être définie succinctement : il s’agit, par le salaire à vie, de se réapproprier la cotisation et ses caisses en retournant à notre avantage ce qui fonde l’organisation économique actuelle. Pour cela, il est possible de prendre appui sur des choses existantes, ce que Bernard Friot appelle le « déjà-là » (la cotisation, la qualification à la personne, par exemple), et de les étendre, au lieu de les laisser se faire réduire, voire supprimer. Bernard Friot invite à approfondir cette thèse au travers d’une conférence gesticulée… Primeur faite à l’UPPERCUT puisqu’il s’agira de la première représentation publique de cette conférence !

Il est fortement recommandé de réserver. Pour cela envoyez un courriel ici précisant votre nom et numéro de téléphone. Retrait des billets sur place.
Attention : après 19h les billets non retirés seront rendus disponibles.


Dimanche 5 juin – de 10h à 13H / foyer laïque / prix libre

Atelier avec Bernard Friot

Nous invitons au lendemain de la conférence gesticulée de Bernard Friot à prolonger le débat et la discussion. Un atelier pour quoi faire ? Pour débriefer, pour approfondir la pensée exposée dans la conférence. Un atelier également pour créer du commun, pour nous amener à mieux observer ensemble la révolution qui est déjà en marche, le subversif dans le « déjà-là »… Car finalement, l’utopie ne serait-elle pas toujours en retard sur le réel ?


Dimanche 5 juin – 15h / place de l’église

Goûter de fermeture

Suite et fin de la surprise !

LE tract ICI